Browsed by
Étiquette : évaluation positive

Auto-évaluations des dictées

Auto-évaluations des dictées

Pour :

  • expliciter les attendus
  • créer des défis chez les enfants
  • alléger le travail de correction de l’enseignant-e
  • renforcer le travail d’auto-correction des élèves
  • gagner du temps de préparation de cahier (qui grille parfois toute l’énergie des enfants les plus fragiles ou les plus dys…)
  • et sans doute d’autres bénéfices à découvrir…

…ces petits papillons pour des rituels de maitrise de la langue : auto-dictée et Dictée non-préparée

Lecture à voix haute : auto-évaluation

Lecture à voix haute : auto-évaluation

Après avoir passé plusieurs mois à faire la lecture offerte (15-20 minutes par jour, un livre qui finit chaque jour par « la suite, demain », niark ! niark !), j’ai passé la main depuis quelques semaines.

Ce sont les enfants qui lisent.

Et comme, dans la classe, on aime bien avoir des critères de réussite, chaque lecteur remplit ce petit papillon de lecture voix haute (auto-évaluation et co-évaluation en direct).

En ce moment, chacun lit 2 pages de Sinbad le Marin, mais on peut bien utiliser ce papier avec n’importe quelle lecture … »,)

Compléments du Livret Cycle 3

Compléments du Livret Cycle 3

Tous les outils présentés ici le sont d’une étroite co-construction entre Sarah & Nicolas Zannettacci.

Les Feuilles de Route

En complément de mon Livret des Réussites, les élèves utilisent des Feuilles de Route (FDR pour les intimes).

Principe :

  • Le Livret présente le parcours. Les compétences, les sous-compétences, les micro-compétences…Etc… Mais ce ne sont que des objectifs parfois abstraits.
  • Donc : pour certains domaines, les Feuilles de Route viennent en complément pour guider les enfants dans leur parcours, et surtout leur indiquer quel matériel va permettre de travailler quel niveau de compétence.

A chaque cahier sa Feuille de Route. Chacun y avance à son rythme, choisit l’ordre de comment il travaille.

La plupart des travaux sont auto-correctifs. Quand on peut, les feuilles de route servent elles-mêmes d’auto-correction, ou en tous cas participent à la construction d’une méthode d’auto-correction. C’est le cas des superbes Feuilles de Route « Ecriture de Textes ».

Une feuille de route remplie, c’est plus ou moins l’assurance d’un niveau passé. On passe l’éval qui correspond et hop ! Ceinture suivante.

Entre le Livret qui se remplit peu à peu et les Feuilles de Route qui guident plusieurs matières, plus besoin de Plan de Travail.

FDR Numeration Calcul livrets 2017 v2 (format publisher)

FDR Ecriture textes 2018 (format publisher)

FDR Ecriture textes 2018 (format pdf)

FDR Lecture-comprehension livrets 2017 v2 (format publisher)

FDR Lecture comprehension livrets 2017 v2 (format pdf)

FDR Langage ecrit livret 2017 v2 (format publisher)

FDR Langage ecrit livret 2017 v2 (format pdf)

 

 

Côté enseignant

Puisqu’il faut bien s’en sortir pour savoir où en sont les élèves, j’ai toujours sous le coude mes Grilles de suivi (à imprimer en RV droite bord long).

On y retrouve un copié/collé du Livret des Réussites, mais pour tous les enfants de la classe.

Ca parait touffu, mais une fois pris en main, c’est assez efficace pour l’évaluation continue.

 

Et si on débute ?

Tout ça, c’est une construction qui a été longue. Je ne crois pas pertinent de vouloir tout lancer d’un coup.

Pour faire moins gros, moins touffu, quand on veut juste se lancer, on peut démarrer par une seule matière.

On peut donc identifier un bloc détachable, et « facile » (dans le sens de immédiatement pertinent et pas trop chronophage) à travailler en personnalisé. La géométrie, le calcul mental automatisé, en général, c’est ce qui vient en premier.

Une fois le domaine identifié, eh ben on peut offrir aux enfants juste une ceinture dans laquelle ils vont pouvoir naviguer, et puis peu à peu, on introduit les autres. Pas la peine de leur faire peur (ni de se faire peur à soi-même, ni aux parents) avec des trucs trop gros d’emblée. On se rôde, on prend en main le système, on se le modifie, et puis…on ouvre les vannes.

Tout en gardant en tête une parole de Freinet, qui disait à peu près :

En escalade, on ne lâche jamais plus d’une prise à la fois.

Subscribe By Email

Get a weekly email of all new posts.

This form is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Aller à la barre d’outils